(PHOTOS) Les pelouses des rails du tramway «labourées par des abrutis» à Gaillard et Ambilly

(PHOTOS) Les pelouses des rails du tramway «labourées par des abrutis» à Gaillard et Ambilly

«   C’est à la limite d’être du travail de professionnel. Si on était dans un champ, je ne suis pas sûr qu’on pourrait faire mieux. Les pelouses qui apportaient un peu de verdure dans l’avenue de Genève ont été labourées par des abrutis », confie un riverain dont les fenêtres donnent sur les rails du tramway. Une « activité » de plus en plus régulière depuis la pose des plaques d’herbe entre Ambilly et Gaillard. Du côté des élus de l’Agglo, le sentiment ressenti face à un tel spectacle ne peut être que la colère.

« On veut garder notre pelouse »

« À ce propos, il n’y a pas longtemps, je discutais avec un élu suisse qui m’a expliqué avoir fini par remettre du minéral à la place de la pelouse. C’était plus simple pour l’entretien et pour lutter contre les dégradations. Côté français, on veut conserver cette pelouse qui embellit les rues traversées par le tramway, affirme Antoine Bloin, élu communautaire et adjoint gaillardin. Malheureusement, les plaques de gazon étaient à peine posées qu’elles étaient déjà abîmées. Au début c’était très localisé mais plus le temps passe plus les dégâts sont importants  ».

Des fainéants et des embourbés

Plusieurs causes sont à l’origine de ces dégradations. Il y a, ceux qui se retrouvent sur les rails par inadvertance, ceux qui ne trouvent pas de place pour se garer et profitent des rails pour laisser leur voiture la nuit et enfin, ceux qui, volontairement, s’amusent à détruire les pelouses. Récemment, c’est un fourgon de La Poste, qui dans sa tournée, s’est retrouvé coincé sur les rails…

Mieux signaliser et verbaliser

« Certaines habitudes ont la dent dure alors, pour que les secteurs végétalisés soient délimités, nous allons réfléchir à une signalisation qui soit bien visible. Comme la pelouse est récente, il suffit de rester stationner un peu pour s’embourber », continue l’élu.

Concernant les délinquants, s’amusant, comme en témoignent des riverains, à faire des rodéos sur l’herbe quitte à s’embourber, des procédures seront lancées. « Il y aura des amendes (135 euros) puis c’est l’assurance de la personne concernée qui prendra en charge les réparations des dégâts. » Sans oublier qu’à l’approche du 15 décembre, les trams seront de plus en plus réguliers… Méfiance donc car voiture contre tram, pas certain que vous puissiez gagner !

Un danger pour les tramways

Actuellement en test, les tramways ont déjà été obligés de s’arrêter à cause de la présence de terre et de pelouse dans les rails.

« Un chauffeur a dû descendre de sa cabine pour aller dégager la voie », explique l’élu Antoine Blouin. Quand le trafic deviendra régulier, dès le 15 décembre, cette problématique sera d’autant plus importante qu’en cas de problème c’est l’ensemble de la ligne qui pourrait être impactée. Il ne faudrait pas qu’à cause d’une pelouse détériorée, un accident de tramway se produise…