Airbnb devra communiquer la liste des logements loués aux mairies

Les plateformes de location de logement, dont Airbnb, devront, à partir du 1er décembre, remettre aux communes la liste des logements loués sur leur site.
Les plateformes de location de logement, dont Airbnb, devront, à partir du 1er décembre, remettre aux communes la liste des logements loués sur leur site. - CC0 - Domaine public

Interrogé par le Parisien le 30 octobre 2019, le ministre de la Ville et du Logement, Julien Denormandie, a annoncé la mise en place de nouveaux leviers de contrôle des plateformes de location de logements. Ces mesures concernent Airbnb mais aussi Leboncoin ou encore Homeaway. À compter du 1er décembre, ces plateformes auront l’obligation de remettre aux maires, chaque année, la liste des logements mis en location sur leur site. Julien Denormandie a ainsi annoncé qu’il avait signé un décret pour éviter qu’un appartement ayant déjà passé le nombre de nuitées légales autorisées sur une plateforme puisse se reporter sur une autre.

Des « listings »

« Ce décret impose à toutes les platesformes de remettre une fois par an la liste de tous les logements loués : adresses, numéro d’enregistrement et nombre de nuitées. Les mairies des grandes villes pourront réclamer les listings de l’année en cours et de l’année précédente », détaille-t-il.

Une mesure que Ian Brossat, maire adjoint (PCF) en charge du logement, cité dans les colonnes du Parisien, trouve insuffisante. L’élu réclame que l’on abaisse le seuil de 120 jours à l’instar de « Barcelone, Londres, New York » ou encore « Madrid ».

À Annecy, la ville exerce un suivi des locations sur ces plateformes depuis la mise en place d’un numéro d’enregistrement en 2018 : plus de 2 000 logements sont enregistrés.