Tarentaise : l’Eurostar ne desservira plus les Alpes

Cet hiver, la ligne « ski-train » aurait due être effective du 20 décembre au 4 avril.
Cet hiver, la ligne « ski-train » aurait due être effective du 20 décembre au 4 avril.

« Ça a été un coup de massue » assure Vincent Lalanne, directeur de l’office de tourisme de Val Thorens. Sans aucune concertation avec les communes et les stations concernées, l’entreprise franco-britannique Eurostar a décidé que ses trains ne se rendraient plus dans les Alpes françaises. En hiver, deux trains par semaine acheminent des touristes anglais venus skier jusqu’à Bourg-Saint-Maurice, en passant par la gare d’Aime-la-Plagne et de Moûtiers. Eurostar justifie sa décision par des arguments économiques mais aussi par le contexte de crise sanitaire. « L’exploitation de la ligne, dans les circonstances actuelles d’hygiène et de distance sociale, était compliquée pour cette année. On vient tout juste de redémarrer les services, on a décidé de se concentrer sur nos routes principales reliant Paris, Londres, Bruxelles et Amsterdam, car c’est là qu’il y a la plus forte demande de nos clients et il s’agit de trajets plus courts » défend une porte-parole de la compagnie.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite