Envie d’évasion ? Découvrez les paysages de la Haute Chaîne du Jura !

Envie d’évasion ? Découvrez les paysages de la Haute Chaîne du Jura !
© Nicolas Gascard

Véritable montagne emblématique, la Haute Chaîne du Jura est, pour l’essentiel de son territoire, classée en Réserve naturelle nationale (RNN) depuis 1993. Avec près de 11.000 hectares, elle compte parmi les plus grandes de France métropolitaine. Allant de 580 mètres à 1.720 mètres d’altitude, la RNN a pour elle une grande variété de paysages qui ne manqueront pas de vous étonner. Entre prairies d’altitude et milieux forestiers, on pourrait presque se croire dans les Alpes !

© RNNHC

Cette diversité de paysages s’accompagne d’une richesse faunistique et floristique qui explique que ce milieu doit être préservé. C’est pourquoi choisir de venir dans la Réserve naturelle s’accompagne de bons gestes et d’une connaissance de la réglementation en vigueur.

Balades en famille ou randonnées pour les plus chevronnés

Pour les amoureux de nature et de belles balades, il y aura de quoi faire ! Des centaines de kilomètres de chemins balisés permettent de découvrir ces paysages magiques tout en respectant ce milieu fragile.

© Jofrey Ever

Pour les familles et marcheurs qui souhaitent une balade assez facile, on vous conseille d’aller découvrir le panorama au belvédère du Turet. Accessible depuis le col de la Faucille à Gex, la balade est un aller-retour d’environ 1h45 à travers la forêt. Pour vous récompenser d’avoir grimpé, vous pourrez découvrir depuis le belvédère une magnifique vue sur les Alpes, le Léman et le Pays de Gex. Pour les amateurs d’oiseaux, le site est idéal pour observer les différentes espèces qui habitent dans la Réserve, du faucon pèlerin au très rare aigle royal.

Pour les plus aguerris d’entre vous, on vous propose de vous aventurer sur les hauts sommets depuis Lélex. Cette grande boucle (d’environ 7h tout de même !), vous permet à la fois de découvrir la fameuse croix du Reculet (érigée en 1892) mais également de rejoindre le point culminant du massif Jurassien, le Crêt de la Neige à 1.720 mètres. Arrivés dans la zone du Crêt de la Neige vous pourrez découvrir les forêts de pins à crochets, un milieu très apprécié par le Grand Tétras

Rencontre avec Camille Périllat, garde technicienne à la Réserve naturelle

Préserver, protéger et étudier ce vaste et riche milieu, voilà les missions de l’équipe de la Réserve naturelle.

Camille Périllat fait partie de cette équipe en tant que garde technicienne.

Comment as-tu intégré l’équipe ?

Après mes études, notamment un BTS en gestion et protection de la Nature, j’ai effectué une mission de service civique en 2018 au sein de la Réserve sur une thématique de communication. Puis, je suis devenue garde technicienne avec une spécialité pastoralisme. Une de mes missions est de faire le lien avec les agriculteurs de la Haute Chaîne, de travailler sur les alpages.

Qu’est-ce que tu apprécies dans ce métier ?

C’est un travail qui n’est pas répétitif. On alterne entre du bureau et le terrain. Il y a une part prédominante de terrain l’été surtout pour moi puisque c’est la période où tout reprend au niveau des alpages. Ce qui est agréable c’est qu’il n’y a pas une journée type, il y a une telle diversité des tâches qu’on ne s’ennuie pas ! Et puis bien sûr il y a ce contact avec la Nature qui est une vraie chance. Enfin, j’ai l’impression de faire un travail utile, qui répond à mes convictions.

Et alors parmi toutes les espèces de la Réserve, a qui va ta préférence ?

Dure question…. Si je dois choisir, je prends le tichodrome échelette, un petit oiseau qui affectionne les parois rocheuses. Il a de très belles couleurs, notamment du rouge sur les ailes qui fait que parfois on l’appelle l’oiseau papillon…

Si je viens en Réserve naturelle, je respecte les règles !

Si je viens en Réserve naturelle, je respecte les règles !

1 - J’adore mon compagnon à quatre pattes mais pour préserver la tranquillité des autres animaux, pour une fois je le laisse à la maison. Même tenu en laisse, Médor reste au panier !

2 - Les fleurs c’est certes très joli dans un vase mais c’est encore plus beau dans la nature… Tout comme les animaux certaines plantes sont protégées, du coup pas de cueillette !

3 - Les véhicules motorisés ne sont pas autorisés, on laisse donc son gros 4x4 (ou sa petite Clio…) au parking et on fait juste attention à ne pas perdre ses clefs en pleine randonnée.

4 - Le camping n’est pas possible au sein de la Réserve, toutefois si vous rêvez d’une nuit à la belle étoile avec votre chéri, le bivouac est toléré. Blottis dans un sac de couchage c’est mieux non ?

5 - Même si on rêve de jouer aux aventuriers et qu’on opte pour une soirée en forêt, il est interdit d’allumer un feu en Réserve.

6 - On pourrait croire que cela va de soi, mais autant le répéter, on ne jette pas ses déchets en pleine nature ! On pense à emporter un petit sac pour mettre le papier de sa barre chocolatée préférée….

Si je veux faire les choses bien, je n’hésite pas à me renseigner et à consulter la réglementation complète sur le site de la Réserve naturelle.

Le Grand Tétras, notre mascotte locale !

Peut-être n’avez-vous jamais entendu parler du Grand Tétras ? On vous excuse volontiers mais pourtant cet oiseau est un peu la mascotte locale dans le Pays de Gex !

Cet oiseau d’environ 80 cm de haut et qui peut peser jusqu’à 5kg, est un gros gallinacé vivant dans les forêts de moyenne montagne. Oiseau emblématique de tout le massif du Jura, il est encore mis à l’honneur lors de la fameuse fête de l’oiseau à Gex et Saint-Genis-Pouilly. Il n’est pas rare en effet de le voir représenter lors du traditionnel défilé de chars. De plus en plus rare, le Grand Tétras est aujourd’hui une espèce protégée.