Bellegarde : Jean-Pierre Lebel met Châtillon en toile

Jean-Pierre Lebel s’est gardé le meilleur pour la fin, à savoir les engins de l’entreprise Famy, qu’il va falloir sublimer.
Jean-Pierre Lebel s’est gardé le meilleur pour la fin, à savoir les engins de l’entreprise Famy, qu’il va falloir sublimer.

On le voit souvent, posé au milieu de paysage, avec son chevalet et ses boîtes de couleurs, en train de peindre, concentré, un point de vue sur une toile : c’est à l’entrée de Châtillon, en ce moment qu’on peut surprendre le Bellegardien Jean-Pierre Lebel à pied d’œuvre, en train de brosser le panorama du vieux village sur fond de Sorgia et de Crêt de Chalam. Une toile bientôt terminée, qui a déjà fait l’admiration de tous ceux qui ont déjà eu la curiosité de s’arrêter, non loin du carrefour du Nièvre, pour le regarder travailler.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite