Genève, seul canton suisse où le chômage est en hausse en juillet

Genève est le canton qui compte le plus grand nombre de chômeurs par rapport aux autres cantons avec une hausse du taux de chômage en juillet.
Genève est le canton qui compte le plus grand nombre de chômeurs par rapport aux autres cantons avec une hausse du taux de chômage en juillet.

Fin juillet de cette année, le nombre de chômeurs à Genève s’élevait à près de 13 000 personnes soit une hausse de 138 chômeurs en un mois. Le taux s’établit à 5,1 % (+1,1 %), alors qu’au niveau suisse, le nombre de chômeurs est en baisse (-0,9 %) avec un taux de chômage stable 3,2 %. À noter que ces chiffres ne comprennent pas le nombre de personnes actuellement en réduction du temps de travail. Celles-ci font l’objet d’un décompte séparé en lien avec la crise du Covid-19.

+ 33,9 % en un an

En comparaison annuelle (juillet 2019 – juillet 2020), l’effectif des chômeurs augmente de 33,9 % à Genève (augmentation de 52,6 % au plan suisse) et celui des demandeurs d’emploi progresse de 26,4 % (augmentation de 37,6 % au plan suisse).

Les femmes et les jeunes se retrouvent plus souvent au chômage

En raison probablement des emplois plus précaire, si le nombre de chômeurs a reculé de 1,0 % celui des chômeuses est en hausse de 3,5 % Le nombre de jeunes de moins de 25 ans inscrits au chômage a progressé de 5,1 %, celui des 25 à 49 ans est en hausse de 0,5 % et celui des 50-64 ans a augmenté de 2,1 %.

Chômage longue durée

Plus inquiétant, le nombre de chômeurs de longue durée (depuis plus d’un an) représente près de 20 % de l’ensemble des bénéficiaires du chômage et leur nombre a augmenté de 9,1 % en juillet avec une durée moyenne du chômage à 224 jours. La durée moyenne du chômage progresse (+10 jours) par rapport au mois de juin et elle était de 216 jours en juillet 2019.

Les secteurs spécialisés les plus touchés

S’il y a eu moins de chômage dans les secteurs du bois, papier et imprimerie en un an, les plus fortes hausses se trouvent bizarrement dans les activités scientifiques et techniques (+416 chômeurs), dans l’hôtellerie et restauration (+370 chômeurs), les activités de services administratifs et de soutien (+303 chômeurs) et la construction (+271 chômeurs). Le 12 août, le Conseil fédéral a décidé de modifier l’ordonnance COVID-19 assurance-chômage et de prolonger sa durée de validité.

Il n’est pas encore possible de mesurer l’impact du Coronavirus sur les activités et les conséquences sur les chiffres du chômage.