Pays de Gex: tensions autourde l’installation des gens du voyage sur des terrains privés

Ici à Echenevex, les caravanes étaient installées en bordure des habitations situées chemin des bois.
Ici à Echenevex, les caravanes étaient installées en bordure des habitations situées chemin des bois.

Cest un appel au secours que je lance aux services de l’Etat, déclare Muriel Bénier, maire de Thoiry. Qu’est ce que l’on peut faire quand on est conforme au schéma d’accueil pour interdire aux privés de louer un terrain non adapté aux gens du voyage ? Ils ne se rendent pas compte que le cadre de vie d’une population entière est en danger  ! » Vendredi 20 septembre, la communauté de gens du voyage installée sur un terrain privé de Thoiry était délogée par les forces de gendarmerie après trois semaines d’installation. La veille, jeudi 19 septembre, la dizaine de caravanes positionnée dans un champ d’Echenevex, prenait également la route après deux mois sur les lieux.

Dans les deux cas, la communauté des gens du voyage était en accord avec le propriétaire du terrain. Mais dans les deux situations, les riverains subissaient les désagréments liés à une occupation sur un terrain non adapté. Absence de latrines, dépôt de déchets, stationnement anarchique des voitures, conflits de voisinage… Des nuisances qui gâchent la vie mais qui sont parfois insuffisantes pour parler de perturbations à l’ordre public et faire intervenir les gendarmes.

Mais pourquoi ces communautés n’étaient pas installées sur les aires prévues à cet effet ?

Réponse apportée par les services de la communauté d’agglomération, compétence en la matière : « Il s’agit de champs privés, les propriétaires font ce qu’ils veulent et les procédures administratives ne s’appliquent plus s’ils ne portent pas plainte. Lorsque les propriétaires autorisent voir incitent les gens du voyage à s’installer chez eux, c’est un frein considérable à l’action de nos services. Nous pouvons mettre en place des bennes que nous facturons au propriétaire. Le grand public a l’impression que rien ne bouge dans ces cas-là mais les discussions sont quotidiennes et nous essayons de faire un maximum de pédagogie. »

Si le Pays de Gex respecte le schéma d’accueil des gens du voyage (voir ci dessous), les installations illégales ou cautionnées par les propriétaires perturbent encore chaque année les populations gessiennes.