«On va mettre la vie des patients en danger»: le coup de gueule des services de secours d’Annecy contre la nouvelle piste cyclable

Les services de secours et d’urgence ont de plus en plus de mal à se frayer un chemin sur la rive ouest du lac en raison des embouteillages.
Les services de secours et d’urgence ont de plus en plus de mal à se frayer un chemin sur la rive ouest du lac en raison des embouteillages.

Au bout du fil, la voix est lourde. Il y a de la fatigue et de l’agacement. Il en a marre, Lionel Pech. Il le dit lui-même : «  Je suis remonté  ». Encore l’autre jour, ses ambulances ont mis plus du double du temps ordinaire pour aller chercher un patient. Il lâche : «  On est pris en otage de ce côté du lac  ». Déjà «  difficile  », la circulation serait devenue «  infernale  » depuis l’aménagement de la voie cyclable entre le Pâquier et les Marquisats et la suppression d’une voie pour voitures.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite