(PHOTOS) Escapade au « Petit Canada du Haut-Bugey »

Le Lac Genin offre un véritable havre de paix.
Le Lac Genin offre un véritable havre de paix.

C’est après de longues minutes de conduite sur les serpentins des routes de montagne que l’existence du Lac Genin se dévoile, avec pour seuls indices quelques panneaux d’indication dans les villages alentours. Situé à 830 mètres d’altitude au cœur du massif du Jura, le lieu est partagé entre trois communes aindinoises (Oyonnax, Échallon et Charix) et représente un véritable joyau pour le secteur.

Depuis de nombreuses années, il ne cesse d’intriguer des visiteurs toujours plus nombreux à braver les routes sinueuses pour profiter de ces huit hectares de nature.

Un espace naturel d’exception

Et sa beauté ne date pas d’hier. En 1935 déjà, le Lac Genin était classé « site à caractère naturel et pittoresque » au niveau national. Caché au milieu d’une immense clairière, il est entouré de nombreux sapins, mais également de hêtres et d’épicéas. Des caractéristiques qui lui vaudront le surnom de « Petit Canada du Haut-Bugey », grâce à ses paysages évoluant au fil des saisons, qui rappellent grandement notre voisin outre-Atlantique.

Ce côté naturel, la famille Godet, propriétaire de l’Auberge du Lac Genin et habitante des lieux, a souhaité le conserver. « On a toujours essayé de le préserver, en aménageant nous-même une plage de sable il y a de ça une trentaine d’années », explique Denis Godet, actuel gérant de l’établissement. Plusieurs familles possèdent en effet les lieux, le lac étant même partagé en quatre parcelles. « On est tous en charge de l’entretien du tour du lac, et de veiller à son bien-être », poursuit-il.

Une faune et une flore riche

Si l’aspect naturel de cet espace veut tant être conservé, c’est notamment parce que le Lac Genin loge les tourbières des Renons et des Molonnes. Elles renferment en effet « des espèces spécifiques et fragiles telles que la Drosera à feuilles longues (une plante carnivore) », selon le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes.

De même, l’endroit accueille de nombreux animaux plus ou moins sauvages. « On n’en aperçoit pas beaucoup la journée à cause des promeneurs, mais la nuit il n’est pas rare de croiser des biches, des sangliers, des renards ou même encore des lynx », se réjouit Denis Godet. Du côté des animaux marins, ils sont nombreux également dans le lac. « Il y a pas mal de poissons présents dans le lac, qui sont parfois mis exprès pour permettre à la pêche de se pratiquer », ajoute le propriétaire de l’Auberge.

Un incontournable du secteur

Touristes et locaux sont donc nombreux à se rendre au Lac Genin, que ce soit pour profiter d’une balade au milieu des sapins enneigés l’hiver ou d’un pique-nique au bord de l’eau en période estivale. L’eau en surface varie entre 20 et 24ºC l’été, permettant aux visiteurs de se baigner, et se couvre de 15 à 25 cm de glace du mois de décembre jusqu’au mois de mars, offrant aux plus courageux l’occasion de se promener sur le Lac Genin ou même faire du patin à glace.

Plusieurs sentiers pédestres sont également possibles tout autour du lieu, dont un sentier d’interprétation. Entre balade, détente et découverte, vous vous laisserez bien tenter ?