Albertville: la métamorphose du secteur du mât olympique se prépare

Aire de covoiturage, zone de promenade et agrandissement de la capacité de stationnement sont au programme de la réhabilitation du site.
Aire de covoiturage, zone de promenade et agrandissement de la capacité de stationnement sont au programme de la réhabilitation du site.

Le début des travaux de réhabilitation du site du mât olympique et de l’avenue Joseph Fontanet est prévu pour le printemps prochain. Sur le secteur du Nant Pottier, une nouvelle halle sportive verra le jour regroupant une école de cirque, des courts de tennis intérieurs et extérieurs ainsi qu’un pétanquodrome. L’emplacement des forains et cirques qui s’installent depuis de nombreuses années sur cet espace sera délocalisé, entre le mât olympique et le terrain de rugby, sur la nouvelle esplanade qui se veut être polyvalente et un lieu d’accueil pour diverses manifestations festives, culturelles et sportives.

Les forains souhaitent un emplacement adapté

« Suite à deux réunions, la mairie nous a donné la superficie dont nous avons besoin mais pas la configuration, explique Luigi Perrier, représentant du comité des industriels forains. Nous rencontrons des problèmes car des arbres doivent être plantés sur la surface concernée. Je sais que la mairie à ses normes à respecter mais nous avons besoin d’un hectare de forme carrée et non de plusieurs parcelles. Il faut que tous les forains soient réunis pour s’y retrouver financièrement. Aujourd’hui, la fête foraine regroupe 50 à 60 familles, une trentaine de manèges et une soixantaine de stands. On veut faire un très jolie fête foraine mais si l’emplacement est dispersé, ce ne sera pas top. Le maire s’est rendu compte que les albertvillois aiment cette fête qui est d’ailleurs la plus grande des deux Savoie. Il faut revenir à une évidence et la garder dans son ensemble et ne pas chercher à la saccager. Le maire nous a dit que si on avait l’habitude d’être 50 familles, il faudra continuer en étant 40. Nous, on veut que tout le monde entre. On nous dit qu’on est là que trois semaines dans l’année mais c’est notre métier d’être commerçant itinérant. » De son côté, le maire de la cité olympique assure prendre en compte leur problématique : « On sera dans le respect de leurs contraintes, le but est que ça continue à fonctionner. De toutes les manifestations qui se dérouleront sur cette esplanade, nos grosses contraintes sont celles liées à la fête foraine avec notamment les branchements électriques dont ils ont besoin. Il faut aussi savoir que ce secteur d’accueil paysagé est prévu pour les albertvillois pendant toutes les semaines de l’année où la fête foraine n’est pas là.  »

3,5 hectares de surfaces commercialisables à côté de la Halle Olympique

«  L’ensemble de ces surfaces vendables permettra de financer le réaménagement de l’esplanade du mât olympique et l’avenue Joseph Fontanet, précise Frédéric Burnier Framboret. Rien n’est encore signé mais des projets de vente sont actuellement en cours avec des architectes de construction de salles privées de sport, escalade et foot en salle à côté des tennis couverts. » Un centre de bien-être et de thalasso devrait également voir le jour.