Ils abandonnent leur fille adoptive de 11 ans: ils l’accusent d’être une naine âgée de 22 ans

Natalia Grace en septembre 2012. À cette période la jeune fille avait alors neuf ans. Photo repro « La Voix »
Natalia Grace en septembre 2012. À cette période la jeune fille avait alors neuf ans. Photo repro « La Voix »

Kristine Barnett, 45 ans et son ex-mari, Michael Barnett, 43 ans doivent être entendus par la justice américaine pour avoir abandonné leur fille adoptive en 2013 dans un appartement de Lafayette (Louisiane).

Selon des documents judiciaires du comté de Tippecanoe publiés par des médias américains, qui se passionnent pour ce fait-divers, Michael Barnett a déclaré que l’âge légal de l’enfant avait été modifié de 8 à 22 ans en juin 2012. Il s’agissait alors de lui permettre de recevoir un traitement psychiatrique approprié. Une dépêche d’Associated Press reliée par le New York Times assure que l’enfant avait 11 ans au moment des faits. Seule certitude dans cette affaire trouble : Natalia Grace est originaire d’Ukraine et a été adopté aux États-Unis en mai 2010. Son certificat de naissance ukrainien laisse entendre qu’elle est née en 2003.

Prise en charge par des voisins

Abonnée dans un appartement à l’été 2013, la jeune fille aurait été prise en charge par des voisins selon la chaîne WLFI. Elle aurait été finalement expulsée en mai 2014, incapable de payer le loyer. La jeune fille aurait alors quitté Lafayette en février 2016. En septembre 2014, la jeune fille a été entendue par le bureau du shérif du comté de Tippecanoe prévenu par un directeur d’école. « Elle a été laissée seule dans l’appartement de Lafayette pendant que le reste de la famille Barnett a déménagé au Canada », confirment des enquêteurs à Associated Press. Ceux-ci vont pourtant mettre cinq ans à lancer des poursuites contre les Barnett.

La justice poursuit le couple, aujourd’hui divorcé. Mais Kristine Barnett se défend en assurant au Daily Mail que « Natalia était une femme : elle avait ses menstruations et des dents d’adulte. Elle n’a jamais grandi, alors que même les enfants atteints de nanisme poursuivent leur croissance ». Elle assure que son enfant adoptif aurait tenté de la pousser contre une clôture électrique, versé de la javel dans son café ou encore menacé de la poignarder selon Midi Libre . Un enchaînement qui justifierait l’abandon de Natalia Grace, atteinte de dysplasie spondylo-épi-métaphysaire et la fuite du couple au Canada.

Libérés sous caution

Le couple Barnett est connu aux États-Unis pour être les parents de Jacob Barnett, un mathématicien et astrophysicien précoce et surdoué au QI de 170. Ce dernier étudie aujourd’hui à l’Institut Perimeter au Canada. Michael Barnett s’est rendu aux autorités le 18 septembre et a été libéré contre une caution de 5 000 dollars. Une audience a été fixée au 2 septembre. Kristine Barnett s’est rendue à son tour le jeudi 19 septembre et a été libérée après avoir déposé une caution de 5 500 $. « Je n’ai abandonné personne. Je suis allé au Canada pour poursuivre les études de mon fils. Ces accusations sont absolument dévastatrices », plaide-t-elle.

« Cela va finir dans une émission télévisée », a commenté jeudi une source judiciaire du comté de Tippecanoe assure WLFI.