La mort mystérieuse de 300 éléphants au Botswana élucidée

La mort mystérieuse de 300 éléphants au Botswana élucidée
Pixabay

Depuis le mois de mars, l’ONG Éléphants sans frontières (EWB) a observé le décès de plus de 300 éléphants dans le delta de l’Okavango, au nord du Botswana. L’ONG avait constaté que les animaux étaient très faibles, léthargiques et rencontraient des difficultés pour se déplacer.

Rapidement, la piste du braconnage a été écartée : les défenses des éléphants morts étaient intactes. Cependant, alors que les points d’eau s’asséchaient, l’hécatombe s’est arrêtée, ce qui a mis la puce à l’oreille du gouvernement.

Des tests ont été menés dans plusieurs laboratoires spécialisés en Afrique du Sud, au Zimbabwe et au Canada qui ont permis d’identifier une cyanobactérie produisant des neurotoxines. Maintenant que cette bactérie est identifiée, les tests se poursuivent. L’enjeu de la survie des pachydermes est de taille pour le Botswana, qui abrite 130.000 éléphants sauvages, soit le tiers de la population des éléphants en Afrique.