Cluster, élections annulées... : l’année n’a pas été de tout repos à La Balme-de-Sillingy!

Cluster, élections annulées... : l’année n’a pas été de tout repos à La Balme-de-Sillingy!

Même centre-bourg à sept mois d’intervalle. La « psychose » – dixit Élisabeth, une habitante – de la fin février a cédé la place à un retour à une quasi-normalité à La Balme-de-Sillingy, l’un des premiers foyers de contamination de la Covid-19 en France. « Il y a du monde dans la rue », observe Damien, un Balméen âgé de 25 ans. Quand Laurie, 31 ans, confirme que « le village est revenu à la normale ».

Ici, avant tout le monde, les habitants ont commencé à porter des masques, ont vu les administrations fermer au public, les événements annulés les uns après les autres, et ont eu dû limiter leurs déplacements. C’était trois semaines avant le confinement.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite