Pays bellegardien : qu’attendez-vous de la police intercommunale ?

La police est armée. Cependant, et heureusement, aucune arme n’a déjà été utilisée en service.
La police est armée. Cependant, et heureusement, aucune arme n’a déjà été utilisée en service.

Comme pour tout, les changements engendrent des satisfactions chez les uns, du mécontentement chez les autres. Mais peut-être encore plus sur des sujets assez sensibles, comme celui de la police. En rendant la police « intercommunale », l’idée est qu’elle soit présente dans les villages, même si la majeure partie de ses actions se concentre sur Valserhône (voir encart ci-dessous). Douze communes sont concernées : Billiat, Champfromier, Chanay, Confort, Giron, Injoux-Génissiat, Montanges, Plagne, St Germain-de-Joux, Surjoux-Lhopital, et Villes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite