Publier: ‘‘victime’’ de l’incendie de sa voiture… pour la troisième fois

Publier: ‘‘victime’’ de l’incendie de sa voiture… pour la troisième fois

Le 16 janvier 2019, Jonathan, un habitant de Douvaine se rend à la gendarmerie afin de porter plainte suite à l’incendie de sa voiture sur un parking de Publier.

Le problème est que, depuis 2011, c’est la troisième fois que ce jeune homme de 31 ans est victime de ce type de délit. Sans parler de cette moto déclarée volée et retrouvée quelques jours plus tard dans un plan d’eau. Elle était alors garée sur ce même parking de Publier. Une répétition des faits qui met la puce à l’oreille des enquêteurs.

Jonathan finit par reconnaître qu’il a lui-même incendié sa voiture de marque SsangYong, achetée 20800 euros en 2016, afin de toucher l’assurance. « Ma voiture avait des problèmes mécaniques et on m’avait dit que c’était un modèle difficile à vendre », explique ce chauffeur-livreur aux gendarmes.

Il percevra 16500 euros de l’assurance.

« Une capacité certaine à ne jamais dire la vérité »

Cet incendie survenu dans la nuit du 12 au 13 juillet a non seulement totalement ravagé le véhicule mais a également endommagé une poubelle située à proximité ainsi que le bitume du parking. Montant du préjudice pour la mairie de Publier, qui a porté plainte : 1836 euros.

« Pour un primo-délinquant, vous avez une capacité certaine à ne jamais dire la vérité », constate Philippe Toccanier, procureur de la République. Et de requérir 18 mois de prison avec sursis et 5 ans de privation des droits civiques. Des réquisitions suivies par le tribunal s’agissant de la peine de prison mais pas de la privation de droits civiques. Il devra également rembourser l’assurance de somme indûment perçue.