Albertville: à l’aube d’une seconde vague, les Ehpad éprouvent les pires difficultés à recruter

En Ehpad, les soignantes ont la passionnante et si difficile responsabilité d’accompagner nos anciens dans leurs dernières années.
En Ehpad, les soignantes ont la passionnante et si difficile responsabilité d’accompagner nos anciens dans leurs dernières années.

Il y a quelques semaines, cette directrice d’une Ehpad albertvillois tirait le signal d’alarme  : «  Dans certains Ehpads, les personnels ont vécu des choses dramatiques, dont il est très difficile de se remettre. Et nous, directeurs, sommes inquiets car au flux sortant des professionnels que nous constatons s’oppose une énorme difficulté à recruter  ». Un discours qu’elle accompagnait d’un coup de coeur pour tous les soignants «  qui ont été admirables. Ils se sont dépassés pour atténuer les effets du confinement et maintenir une vie sociale au sein des établissements  ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite