Le Prieuré du Grand Parc d’Andilly : pourquoi c’est une œuvre à part

Les deux charpentiers et l'architecte du Petit Pays posent devant le prieuré d’Andilly.
Les deux charpentiers et l'architecte du Petit Pays posent devant le prieuré d’Andilly.

Ludovic Larroque est initialement ingénieur en thermique du bâtiment mais a fait le choix de se tourner vers la charpente ancienne. Quentin Güdel est un globe-trotter qui a sillonné le monde pour son travail. Il est soucieux de créer des œuvres de qualité éthique en respectant l’environnement en choisissant des filières courtes et durables.

Ce duo complémentaire a créé la société Equinoxe Charpente qui réalise des projets uniques, point de départ contre l’uniformisation.

Avec l’aide de Xavier Carteret, l’architecte du Petit Pays, qui a dessiné de nombreux bâtiments du Grand Parc, ils viennent de réaliser la charpente du Prieuré, un magnifique bâtiment qui a suscité beaucoup de compliments cet été.

Le bois est travaillé vert

Cela peut paraître incroyable mais la particularité de ces charpentes est que le bois est travaillé sans avoir été séché préalablement. D’autre part, la charpente est taillée à l’ancienne, avec comme outils une cognée et une doloire. Les formes ne sont ainsi pas linéaires, et c’est ce que recherchent ces charpentiers.

Privilégier les circuits courts

Vous avez un projet en tête et une forêt ? Pas de problème, Ludovic et Quentin vont choisir les meilleurs arbres, les faire abattre et les utiliser pour la charpente. Il n’y a pas plus direct comme circuit ! Avec leur volonté de proposer leur savoir-faire, ils ont aussi l’intention de participer à une organisation de la société qui leur ressemble. Quoi de mieux que d’introduire l’alternative directement dans leur activité d’artisan ?

Cabestan est une coopérative d’artisans entrepreneurs qui rassemble 250 entrepreneurs en Rhône-Alpes. La coopérative défend des valeurs d’éthique, d’écologie et de solidarité ; c’est pour ces raisons qu’ils ont fait le choix de la rejoindre. Intégrer cette coopérative, c’est aussi la possibilité de répondre à des projets de grande envergure en proposant la force d’agir du réseau et de ses soixante métiers.

Equinoxe comme un symbole

Si les deux charpentiers ont choisi ce nom pour leur entreprise, ce n’est pas un hasard. L’équinoxe de printemps correspond au retour des beaux jours et le début des travaux pour « lever » les charpentes, tandis que l’équinoxe d’automne marque, avec un temps plus incertain, le début du travail en atelier pour préparer et équarrir le bois.