Bassin annécien : face aux chats errants qui prolifèrent, les associations s’inquiètent

La vice-présidente Noémie Bourdageau est présente depuis 5 ans dans l’association.
La vice-présidente Noémie Bourdageau est présente depuis 5 ans dans l’association. - © Des Coeurs à sauver

Les associations de protection animale sont débordées ! Les chats errants prolifèrent dans le bassin annécien. « On a ce phénomène chaque année, mais là, les signalements viennent de partout », déplore Noémie Bourdageau, la vice-présidente de l’association Des Cœurs à sauver, qui œuvre dans la structure depuis cinq ans.

Cette année, confinement du printemps oblige, les trappages de chats errants pour leur stérilisation n’ont pas été faits à 100 %. Résultat, les colonies s’agrandissent sur des parkings, dans des impasses ou dans les jardins de particuliers, qui donnent l’alerte auprès Des Cœurs à sauver.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite