Pringy: un homme jugé pour avoir tiré en l’air près du Madigan’s

Le prévenu avait été intercepté à son arrivée à son domicile, à Fillière.
Le prévenu avait été intercepté à son arrivée à son domicile, à Fillière.

Un prévenu de 22 ans était jugé devant le tribunal correctionnel d’Annecy, lundi 2 novembre. Les suites d’une soirée arrosée qu’avait vécue ce jeune homme, et qui s’était finie par miracle sans blessés, le 2 mars dernier, à 5 heures du matin à la sortie de la discothèque le Madigan’s à Pringy.

Tirs de carabine et rodéo

Après un repas arrosé dans une auberge, l’homme avait donc passé quelques heures au Madigan’s, ce soir-là. En sortant vers 5 heures du matin, en état d’ébriété, il se mêle à une rixe à proximité de la discothèque impliquant au moins une quinzaine de personnes. Il sort une carabine du coffre de sa voiture et tire en l’air.

Les gendarmes arrivés sur place le prennent en chasse alors qu’il conduit avec deux portières ouvertes. Le fuyard se lance dans un véritable rodéo sur les routes du secteur : ronds-points à contresens, vitesse excessive, à Charvonnex il frôle une personne âgée, grille un stop, tandis qu’à plusieurs reprises la voiture fait des embardées dans le fossé… Alors que le véhicule des gendarmes tente de l’intercepter, le chauffard essaye de les percuter. Il sera interpellé en arrivant dans la cour de son domicile vers 6 heures du matin avec trois carabines dans le coffre de la voiture.

« J’avais peur »

À la barre, le mis en cause ne se rappelle plus de sa fuite. « J’avais peur. Sur le lieu de la bagarre, j’ai entendu que les gendarmes allaient arriver… » Il avoue sa passion pour les armes. « Je n’ai pas de formation pour le tir mais je vais tirer dans les bois… » Sa « dangerosité imprévisible » a été reconnue par l’expert psychiatre qui détermine une altération du discernement au moment des faits.

Le tribunal a retenu l’altération du discernement et a condamné le prévenu à 10 mois de prison avec sursis probatoire, annulation du permis de conduire avec interdiction de le repasser avant 6 mois, interdiction de détenir une arme pendant 15 ans, obligation de travail et de soins psychologiques.