Pour le préfet de Haute-Savoie, «difficile d’envisager la saison d’hiver si le taux d’incidence reste élevé»

(photo d’archives)
(photo d’archives)

Les responsables d’offices du tourisme de Thonon-les-Bains et d’Evian, de Savoie Mont-Blanc Tourisme ainsi qu’un gérant de centre de vacances de la vallée d’Abondance ont échangé ce matin du vendredi 13 novembre avec Alain Espinasse, préfet de Haute-Savoie, à propos de la situation actuelle du tourisme en Haute-Savoie.

Cet échange en ligne, organisé par Marion Lenne, députée de Haute-Savoie, a été suivi pas une cinquantaine d’élus et acteurs du tourisme local.

Après un bref bilan chiffré sur la fréquentation du Chablais ces derniers mois, la question de l’ouverture des stations a été rapidement posée.

Alain Espinasse a tout d’abord rappelé que « la situation sanitaire en Haute-Savoie n’était pas bonne ». « Nous sommes le premier département touché en termes de taux d’incidence. » puis, après avoir présenté quelques pistes de réflexions sur le tourisme durable, il a indiqué que « si le taux reste élevé, il sera difficile d’envisager une saison identique à celles qu’on avait l’habitude de connaître ».

Le problème des services hospitaliers aujourd’hui engorgés à cause du coronavirus en est une des raisons : « La concurrence entre une personne malade du Covid et les accidentés en montagne » ne peut pas avoir lieu « dans des hôpitaux qui ont déjà dû déprogrammer des opérations. Les hôpitaux ne seront pas en capacité d’encaisser. »