Pourquoi le Hameau du Père Noël vous manque tant

La fille de Gaëlle rêve de rencontrer un lutin du Père Noël. En attendant, elle se régale les papilles.
La fille de Gaëlle rêve de rencontrer un lutin du Père Noël. En attendant, elle se régale les papilles. - Photo de Gaëlle Chenaux

Jeudi 17 décembre, par une grisâtre après-midi au col du Mont Sion, la chanson Last Christmas (Noël dernier, en français dans le texte) résonne sur le parking le plus proche du Hameau du Père Noël, sur lequel il n’est habituellement même pas la peine d’essayer de trouver une place à une semaine de Noël. Le ton mélancolique du tube iconique du duo britannique Wham !, composé de George Michael et Andrew Ridgeley, s’accorde parfaitement aux lieux désespérément vides.

« Même les toilettes sont belles »

De la nostalgie, c’est aussi ce qui ressort de vos réactions (très majoritairement féminines) à notre appel à témoins lancé sur nos pages Facebook mercredi 16 décembre. Le Hameau du Père Noël va indéniablement manquer à vos fêtes de fin d’année.

Pour Gaëlle, s’y rendre tient du « rituel. Nous y allons depuis la naissance de ma fille, voilà 6 ans. C’est notre petit moment de magie annuel. On ne se lasse ni des décors ni des personnages. Chaque maison a son charme. Même les toilettes sont belles (rires). Cette année, nous avons eu la bonne idée de nous y rendre aux vacances de la Toussaint ; nous avons ainsi pu visiter le nouveau Grand parc de Noël . Ma fille rêve de croiser un jour un lutin dans la maison du Père Noël. Nous espérons de tout cœur que le Covid ne tuera pas le Hameau. »

Voir 2021 et goûter avec le Père Noël

Étant donné l’engouement populaire qui l’entoure, le risque semble très limité. Priver le filleul d’Elodie d’un goûter avec le Père Noël serait en outre un scandale intolérable. «  Je le lui ai promis, révèle la marraine de ce petit bout de chou de 3 ans. Ce lieu symbolise la magie de Noël. Je viens le visiter toutes les années pour manger une bonne crêpe et boire un chocolat chaud. Mon filleul croit à son goûter pour 2021. Partager cette tradition avec lui et voir les étoiles dans ses yeux serait un magnifique cadeau. »

Pour pouvoir goûter avec le Père Noël, il faut bien se débarrasser de sa tototte. Ce geste relève du « rite de passage  » pour Stéphanie.

« J’suis une grande, Maman ! »

« Quelle fierté de voir ma fille de 3 ans déposer sa sucette d’un geste déterminé parce que « j’suis une grande, Maman ! », se souviendra probablement à vie une autre Stéphanie. Selon Leslie, sa fille « a fait un pas dans la vie de grande quand elle a déposé ses tétines l’an passé. »

La jeune maman se transforme en poétesse quand elle s’essaie à qualifier le Hameau du Père Noël : « De la magie dans les yeux de ma fille. Un sourire figé sur mon visage et le sien. Un lieu magnifique. » Les mots de Nathalie aussi ont des accents oniriques et lyriques : « Un moment suspendu, hors du temps. Voir l’émerveillement dans les yeux des enfants et dans ceux des adultes redevenus, le temps de la visite, de grands enfants. » Retomber en enfance ne sera jamais une régression.