Marnaz : un point de vente de stupéfiants démantelé et deux trafiquants arrêtés

Les gendarmes de la PMO de Bonneville ont saisi près de 4000 euros, ainsi que 50 grammes d’héroïne et 16 grammes de cocaïne.
Les gendarmes de la PMO de Bonneville ont saisi près de 4000 euros, ainsi que 50 grammes d’héroïne et 16 grammes de cocaïne.

La première enquête réalisée par les gendarmes du Peloton motorisé de Bonneville (PMO) remonte au 20 octobre dernier. À cette date, ils ont pu interpeller un trafiquant de drogue d’origine albanaise. Il a alors été condamné à 24 mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Cette peine avait été assortie d’une Interdiction de Territoire National définitive.

L’enquête se poursuit

Les gendarmes du PMO de Bonneville ne se sont pas contentés de cette prise. Ils ont appris l’apparition d’un nouveau point de vente d’héroïne et de cocaïne sur les communes de Saint-Pierre-en-Faucigny, Glières-Val-de-Borne, puis Marnaz.

Lors de leurs investigations, les gendarmes ont réussi à identifier deux vendeurs de drogue, également d’origine albanaise, ainsi qu’un consommateur de produits stupéfiants qui les hébergeait.

Intercepté sur l’autoroute

Le 6 décembre, les enquêteurs comprennent que l’un des deux trafiquants est sur le point de quitter le département. Ils alertent leurs homologuent du PMO de Saint-Martin-du-Fresne, dans l’Ain, ce qui permet d’intercepter le trafiquant sur l’autoroute, à bord de son véhicule.

Pris en flagrant délit à Marnaz

Pendant ce temps, les gendarmes du PMO de Bonneville, assistés des gendarmes du Psig et de l’équipe cynophile de Bonneville lancent une opération visant à interpeller le second trafiquant. Il est pris en flagrant délit, sur le point de vente situé à Marnaz.

L’opération est un succès et permet aux gendarmes de saisir la recette du jour qui s’élève à près de 4 000 euros, ainsi que 50 grammes d’héroïne et 16 grammes de cocaïne.

L’enquête réalisée a permis d’établir que les trafiquants ont réussi à écouler plus de 3 kilos d’héroïne et près d’un demi-kilo de cocaïne en un mois et demi sur le département de la Haute-Savoie.

Sept consommateurs et deux personnes ayant aidé les trafiquants en les logeant ou en les transportant sont également poursuivis.

Incarcérés, en attente de jugement

Les deux individus albanais ont été présentés devant le tribunal de Bonneville, en comparution immédiate. Ils ont demandé un délai pour préparer leur défense. L’audience est renvoyée en mars 2021. Ils ont été incarcérés dans l’attente de leur jugement.