Étrembières : l’enfer des riverains de la route de Reignier

Sale temps pour les piétons le long de la route de Reignier. Les plaques de verglas n’arrangent rien...
Sale temps pour les piétons le long de la route de Reignier. Les plaques de verglas n’arrangent rien...

Situé au pied du Mont Gosse et du Petit Salève, avec vue sur le Môle, le Mont-Blanc et le Bargy les grands jours, le hameau de la Grande Pièce a tout pour être un lieu idyllique. C’est compter sans la route de Reignier, la plus passante de la très étendue commune d’Étrembières. Assister à l’incessant va-et-vient de véhicules pourrait en soi être un spectacle fascinant, s’il était occasionnel. Les riverains le goûtent peu. Il est vrai que, la pluie aidant, la cacophonie était assurée mercredi 12 janvier en fin d’après-midi et donnait plus envie de se boucher les oreilles que de les tendre. Pour bien comprendre les témoignages des habitants, il fallait pourtant garder l’ouïe fine. «  C’est épouvantable, invivable, tonne Jacqueline, installée dans le hameau depuis 1969 avec son époux Jean-Claude. Les camions qui roulent à 75/80 km/h (la vitesse est limitée à 50 km/h, NDLR) nous mènent la vie dure.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite