Police pluricommunale à Saint-Julien : un atout pour la région frontalière

La création de cette police autour de Saint-Julien-en-Genevois, amenée à intervenir sur plusieurs communes, remonte à cinq ans. Photo d’archives
La création de cette police autour de Saint-Julien-en-Genevois, amenée à intervenir sur plusieurs communes, remonte à cinq ans. Photo d’archives

Créée en 2016, la police pluricommunale remplace en fait l’ancienne police municipale de Saint-Julien-en-Genevois. Ce qui a changé, c’est le périmètre d’action de ses agents. En effet, ils sont depuis la signature de la convention qui a scellé ce nouveau corps de sécurité habilité à intervenir aussi dans les communes d’Archamps, Neydens, Feigères, Présilly, Le Châble Beaumont. Autant de municipalités qui, faute de moyens pour instaurer leur propre police, s’étaient tournées vers Saint-Julien pour créer ce dispositif.

Saint-Julien facture les heures aux autres communes

Pour les policiers municipaux de Saint-Julien-en-Genevois, c’était l’occasion de mieux appréhender l’ensemble du territoire et de diversifier son action.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite