Thonon : face aux 1 700 logements vides de la commune, le maire présente ses solutions

Christophe Arminjon envisage plusieurs pistes pour tenter de réduire le nombre de logements vacants.
Christophe Arminjon envisage plusieurs pistes pour tenter de réduire le nombre de logements vacants.

Parmi les symboles de l’urbanisation galopante du Chablais, il y a évidemment sa capitale, Thonon-les-Bains. Entre 2012 et 2017, ce sont ainsi près de 1 000 logements qui ont été construits. Et parallèlement, le nombre de logements vacants continue d’augmenter : +382 (+28 % soit un total de 1 749). Il s’agit de la plus forte hausse depuis 1999, année où ce nombre avait explosé (passant de 650 en 1 990 à 1 216). Une situation qui préoccupe Christophe Arminjon. «  Il y a près de 20 000 logements à Thonon et 8,8 % vides, constate le maire de la ville. Plutôt que de construire, je préfère que l’on réhabilite. Ça fait partie des sujets sur la table pour les semaines qui viennent.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite