Pays de Gex : un film interactif pour faire vivre le cinéma

Les personnages du film.
Les personnages du film.

Malgré les espoirs des acteurs de la culture, les cinémas n’ont toujours pas rouvert leurs portes.

Un projet un peu fou va toutefois offrir un petit moment de bonheur au public. Il aura lieu le dimanche 28 mars à 18h30, il s’agit de la projection de « Qui tua la diva ? ».

« Qui tua la diva ? » est une comédie policière où le public est guidé par un maître de cérémonie influant sur l’enquête de l’inspecteur Cardigan et tente de débusquer l’assassin de la diva. Un « Cluedo » géant live et interactif, mêlant direct et flash-backs pré-tournés, sur une musique originale composée pour l’occasion, dont le spectateur est également un acteur à part entière. Les choix du public feront avancer l’enquête en direct.

Un nouveau défi artistique et technique orchestré dans un temps record en à peine deux mois pour agir, réagir, pour rester « vivant » malgré la crise actuelle.

Le concept, imaginé par le réalisateur Maxime Motte (« Comment j’ai rencontré mon père »), est pensé comme un jeu fédérateur entre public et cinémas pour les salles qui vivent des temps difficiles.

Comment voir le film ?

Les cinémas partenaires, même s’ils sont encore fermés le 28 mars pourront offrir à leur public un nombre de places déterminé. Un quota de places sera également mis en vente à tarif réduit sur le site www.onfaitnotrecinema.fr.

Aux beaux jours de la réouverture actée, le concept se jouera à date événementielle en multi-diffusion dans les cinémas partenaires. Le projet a déjà séduit plus d’une cinquante de salles !

L’auteur-réalisateur-comédien Maxime Motte a imaginé ce concept, écrit et met en scène le prototype. Il est entouré des complices de la première heure des quatre coins de la France dont des Gessiens amoureux de cinéma, Hervé Gransart (festival de cinéma des Cinq Continents) et David Marguin (exploitant du cinéma le Voltaire). Ils forment ensemble le collectif « On fait notre cinéma ». Le collectif créé en avril dernier a déjà mis en œuvre une première expérience confinée mise sur pied en 15 jours : « Déconfinement », un court-métrage test interactif diffusé et réalisé en direct en mai dernier pendant le premier confinement. Le public en live avait choisi la fin. L’équipe s’enrichit cette fois par une dizaine d’interprètes et deux compagnies théâtrales basées sur le lieu de tournage.