Les frontaliers pourront-ils télétravailler la moitié de la semaine ?

Cyril Pellevat, sénateur de Haute-Savoie, a déposé une proposition de résolution européenne pour autoriser le télétravail des frontaliers à hauteur de 50% de leur temps de travail.
Cyril Pellevat, sénateur de Haute-Savoie, a déposé une proposition de résolution européenne pour autoriser le télétravail des frontaliers à hauteur de 50% de leur temps de travail.

Pour l’heure, en ces temps de crise sanitaire, le télétravail des frontaliers est autorisé à 100 % dans le cadre d’un accord amiable entre la France et la Suisse. Ce qui ne change rien pour les entreprises suisses, qui continuent de payer leurs charges sociales dans leur pays alors qu’au-delà de 25 % de télétravail, elles devraient en temps normal les payer en France avec l’écueil qu’elles sont alors bien plus importantes qu’en Suisse…

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite