Genève : le pont du Mont-Blanc bientôt restauré, réduction du nombre de voies et trams déviés

Genève : le pont du Mont-Blanc bientôt restauré, réduction du nombre de voies et trams déviés

Le chantier sur le pont du Mont-Blanc, à Genève, s’annonce conséquent et s’étendra sur trois mois et demi jusqu’au 12 septembre, dont les huit semaines de vacances scolaires. Durant cette période, des voies de circulation seront supprimées, avec déviation des trams et des bus pour éviter le secteur (informations sur le site des TPG). Si le pont du Mont-Blanc, la rue du Mont-Blanc (sauf dans le sens « montant » en direction de la gare) et la rue de Chantepoulet resteront ouvertes à la circulation, le trafic motorisé sera néanmoins impacté. « Pour me rendre à la gare de Cornavin, je devrais prendre de nouvelles dispositions, regrette une habitante de la rive gauche, ma ligne de bus sera supprimée  ».

Sorry, the PDF couldn't be displayed

Des travaux nécessaires

L’étanchéité du pont du Mont-Blanc date de 1970 et doit être entièrement renouvelée pour assurer la pérennité de l’ouvrage. Elle protège non seulement le tablier du pont, en béton armé, mais aussi la charpente métallique. Une nouvelle couche d’étanchéité en « lés de bitume » sera recouverte d’un tapis d’asphalte. Sur les chaussées, un nouveau revêtement phonoabsorbant sera mis en place pour diminuer les nuisances sonores. « On n’en finit pas avec les trous partout », se plaint un commerçant le long des quais, « nous perdrons encore des clients ».

Les vélos passeront par le pont des Bergues

Pour les vélos, une déviation sera mise en place pour passer de la rive gauche à la rive droite par le pont des Bergues. À la hauteur de l’horloge fleurie, le dispositif existant destiné spécialement aux cycles permet de traverser le carrefour de manière confortable pour rejoindre la place du Rhône. Dans l’autre sens, une déviation par le pont des Bergues ne sera nécessaire qu’au tout début du chantier et durant deux semaines seulement. La piste cyclable provisoire située du côté amont du pont doit être pérennisée et sécurisée pour améliorer la qualité des déplacements à vélo. « La nouvelle piste cyclable rive droite à peine inaugurée, nous voilà déjà empêtrés dans des travaux, ironise un membre de Genèveroule. Mais c’est pour du mieux » ajoute-t-il. Pour les piétons, le trottoir en aval du pont du Mont-Blanc sera fermé durant les travaux mais ils pourront emprunter le trottoir en amont ou le pont des Bergues.

Un peu d’histoire

1862 : premier pont du Mont-Blanc, en tôle, 250m. de long, pour 16 m. de large, constitué de 12 travées. Au bout de quelques années, la dégradation de la chaussée, avec notamment l’installation du tram en 1883, nécessite une réfection complète de la charpente métallique et du tablier.

Reconstruit en 1903, 252 m. de long, possède une charpente composée de sept poutres principales en tôle. Le tablier : une dalle de béton armé de 19 m. de large, élargi de 6 mètres en 1967.