Mobilité à la frontière : une affaire de gros sous

Le Grand Genève sollicite de nouveau l’argent fédéral.
Le Grand Genève sollicite de nouveau l’argent fédéral.

C’est une affaire de très gros sous. Dans le cadre du quatrième Projet d’agglomération, signé jeudi 3 juin à Coppet (canton de Vaud) par les élus du Groupement local de coopération transfrontalière, la métropole franco-valdo-genevoise a remis ce mardi 8 juin à la Confédération une liste d’infrastructures ayant trait à la mobilité, en vue d’un cofinancement par Berne. Cette feuille de route comporte 49 mesures (12 sur territoire français, dont 10 en Haute-Savoie) et pèse 520,8 millions de francs suisses. Les travaux sont tous prévus entre 2024 et 2027.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite