Une ligne de fortifications chocolatée

Une ligne de fortifications chocolatée
Photo Schutz

Quel jour on est ? Le 1er avril ? Non ? Alors c’est vrai ? Les Suisses ont construit la ligne fortifiée de la Promenthouse durant la seconde guerre mondiale afin de se prémunir de la menace nazie. Neutralité suisse et construction d’une ligne fortifiée, cela peut étonner mais ce n’est pas là que réside la cocasserie…

Formé par des blocs de béton pour empêcher l’intrusion de chars allemands, ce dispositif de défense va encore aujourd’hui du pied du Jura au lac Léman sur une quinzaine de kilomètres. Fondus de chocolat, les Helvètes, et plus précisément les Vaudois, ont impulsé un changement de nom qui ferait fondre n’importe quel assaillant.

La ligne de la Promenthouse est appelée de nos jours… la ligne des Toblerones en raison de sa ressemblance avec la barre chocolatée suisse. Un sentier du même nom, reliant Bassins à Nyon sur 17 kilomètres, permet d’admirer ce vestige rebaptisé.