J’ai testé le canyoning… de nuit !

J’ai testé le canyoning… de nuit !

Point de départ de cette aventure ? Rendez-vous nous est donné dans le secteur de Balme à 10 minutes de Cluses. Il y a un canyon par ici ? Oui et le spot est même réputé des professionnels et passionnés de la discipline car, dans ces montagnes du Grand Massif se cache un canyon au milieu duquel l’eau en provenance des hauteurs s’écoule ; un terrain de jeu sensationnel.

Nous retrouvons Monsieur canyoning du Haut-Giffre, Gilles Leroy (Latitude Canyon). Une fois les présentations et les recommandations reçues pour savourer pleinement ce moment unique (oui c’est unique en France), est venu le temps de s’équiper : combinaison étanche et baudrier truffé de mousquetons. Même dress-code que le canyoning de jour, à un détail près : la frontale, notre lumineuse alliée de cette soirée en mode « sauvage ».

Soirée toboggans « by night » !

Notre virée nocturne en plein cœur de la nature démarre par un « toboggan » pour une immersion d’entrée dans l’eau ! Il n’y a qu’à se glisser sur la paroi rocheuse jusqu’à une petite retenue d’eau en contrebas. Si l’exercice ne nous impression guère, l’arrivée dans le noir reste un mystère... Premier frisson et première invitation à sentir notre cœur battre après ce plongeon nature dans la nuit.

Des toboggans, on en glissera plusieurs lors de cette échappée nocturne de deux heures, ponctuée également de passages à pieds, en évoluant collées à la roche le long d’un parcours équipé de câbles. Nous maîtrisons alors la gestion de nos mousquetons, sur le même principe qu’une via ferrata.

Excitation et calme à la fois, appréhension et lâcher prise à la fois : nos sensations se mêlent. Gilles nous invite à écouter, sentir, toucher, à ouvrir nos sens au contact de cette nature dont nous plongeons dans l’intime, sous les étoiles. Et quand viennent les rappels, les sensations sont à leur apogée : se hisser sur plus de 10 mètre de hauteur dans le noir est un instant magique ; pas de bruit, sauf celui de la cascade qui pétille. C’est divin !

De là-haut notre frontale n’éclaire pas le petit bassin d’arrivée. Mais on se lance quand même en toute sécurité, guidées par Gilles passionné de montage et expert en secourisme en milieu isolé. « Le canyoning de nuit est un moyen original pour sortir de sa zone de confort. La nuit, les sens sont décuplés et les gens apprennent à maîtriser leur peur. Je veux qu’ils soient acteurs de leurs sorties, qu’ils s’en souviennent », nous confiera-t-il au retour de cette expérience nature, douce et sensorielle hors du commun, à s’offrir au moins une fois dans l’été.