Elections régionales : une confortable avance pour Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes

IMG_0191

Outre l’abstention (67,41 %), le scrutin aura été marqué par des gros couacs concernant l’envoi des professions de foi et du matériel de vote, pour les régionales ou départementales. Nombre d’Aindinois et plus généralement de Rhônalpins et d’Auvergnats n’auront pas reçu leurs documents par la Poste. En cause, des dysfonctionnements au niveau de l’opérateur privé, Adrexo, chargé de distribuer les plis électoraux dans sept régions françaises, dont la région Auvergne Rhône-Alpes. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a dû même présenter les « excuses » du gouvernement à ce sujet, devant le Sénat.

Neuf listes en lice

Lors de ce premier tour, dans la région AURA, les électeurs avaient le choix entre 9 listes, dont celle menée par le président sortant, Laurent Wauquiez, candidat à sa propre succession, et favori des sondages. Pas de surprise, sa liste arrive en tête, avec 750 200 voix (43,79 % des suffrages exprimés). En seconde position, première liste des «forces de gauche», celle de Fabienne Grébert, cheffe de file des écologistes EELV (Europe Ecologie les Verts) et de divers partis de gauche, avec 247 541 voix (14,45 %). Suivent les listes emmenées par le Haut-Savoyard Andréa Kotarac (Rassemblement national) avec 211 216 voix (12,33 %) et Najat Vallaud-Belkacem (Parti Socialiste), ancienne vice-présidente de la région Rhône-Alpes, sous la présidence de Jean-Jack Queyranne, à la tête d’une liste d’union à gauche (195 389 voix, 11,40 %). La liste de Bruno Bonnell, député de la 6ème circonscription de Lyon, choisi par La République en Marche, pour défendre les intérêts du gouvernement, totalise 169 056 voix (9,87 %). Celle de la conseillère régionale et sénatrice de la Loire, Cécile Cukierman, réunissant le Parti communiste, la France insoumise et Génération Climat, Ensemble ! obtient 95 305 voix (5,56 %).

Quid du second tour ?

Laurent Wauquiez n’ayant pas obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés, un second tour sera organisé le 27 juin. Seules les listes ayant obtenu au moins 10 % des suffrages exprimés peuvent se maintenir au second tour, et éventuellement fusionner avec les listes ayant obtenu au moins 5 % des suffrages. Une union de la gauche se profile, comme l’a confirmé Najat Vallaud-Belkacem à nos confrères du Progrès, dimanche soir : « Nous avons une semaine de campagne pour écrire une autre histoire dans laquelle la dynamique que j’ai toujours attendue d’une union de la gauche va enfin pouvoir se déployer. Je pense que nous sommes en mesure de contester le leadership de Laurent Wauquiez. »

– L’Ain représente 15 sièges au conseil régional. Dans notre département, Laurent Wauquiez arrive en tête (56 166 voix, 43,37 % des suffrages exprimés). Suivi par le candidat du Rassemblement national (21 110 voix, 16,30 %), l’écologiste Fabienne Grébert (16 682 voix, 12,88 %), Najat Vallaud-Belkacem (14 455 voix, 11,16 %), Bruno Bonnell (12 821 voix, 9,90 %), Cécile Cukierman (5 413 voix, 4,18 %). – Sur les 424 014 électeurs inscrits, on a comptabilisé 133 229 votants pour ce premier tour (68,58 % de taux d’abstention contre 51,75 % en 2015).