Quand la déco ne tient qu’à un fil

Maud Riou a choisi le fil de fer comme outil d’expression.
Maud Riou a choisi le fil de fer comme outil d’expression. - Photo Coraline L. Photographies

Pourquoi ce choix du fil de fer ?

Tout simplement en raison de mon ressenti envers la création qui va naître. Avec du fil de fer brut ou recuit, je peux travailler délicatement et à main levée sans gabarit. Je dirais que j’ai un rendez-vous délicat avec le fil brut qui peut transmettre une émotion.

Votre technique ?

Je croque d’abord des idées sur mon petit carnet avec le plus d’originalité possible, je veux que chaque création soit unique. Je me sers de bobines des fils de fer utilisés par les maçons ou les fleuristes selon la finesse que je veux donner aux créations. Je travaille la souplesse du fil de fer avec des gants et puis, à force de rondeurs et d’entrelacements, un personnage ou une scène naît. Pour donner davantage de douceur, j’apporte des matières à mes compositions, comme du bois flotté, du tissu, du papier, des perles… issus le plus souvent de matériaux récupérés. Au départ, je croque des idées sur un carnet, mais le résultat est parfois loin du croquis, c’est juste pour avoir une inspiration. J’envisage de me former dans la soudure pour réaliser des compositions plus grandes tout en conserver le côté délicat.

Personnalisez-vous vos créations ?

Oui et c’est ce que j’aime, cocréer avec les clients. Quand on me dit « je veux faire un cadeau à un couple, lui est cycliste et elle danseuse », je réalise une scènette qui reprend les deux passions avec un côté rêveur et enfantin. Chaque intérieur, quel que soit le style, se marie avec mes suspensions ou mes objets à poser. Elles habillent facilement un petit coin de mur, garnissent une porte, tiennent compagnie à une plante verte… Je réalise des séries par thème : floral et végétal, les montagnes, les oiseaux… des scènettes avec des personnages et tout ce que m’inspire la poésie de la vie. Mes créations sont le reflet de mes émotions positives.

Le petit plus que vous aimez ?

Le rouge et le fuschia, pour donner du pep’s au métal.

Vos projets ?

Ce ne sont plus des projets mais une réalité récente, je viens d’intégrer les ateliers « Octopodes » à Chambéry, un lieu de coworking d’ateliers partagés entre créateurs pour travailler dans une ambiance conviviale hors de chez moi. Ce lieu me permettra d’organiser des ateliers créatifs pour des stagiaires débutants ou des enfants, ces ateliers seront aussi organisés dans le tiers lieu, le Loft 22 à Cran Gevrier.

www.unfildepoesie.fr