Léman express : faux départ pour les premiers jours

Léman express : faux départ pour les premiers jours

Comme annoncé, la grève des cheminots en France perturbe les premiers jours d’exploitation du Léman express. Ce matin, lundi 16 décembre, au lendemain de la mise en service des lignes, le Léman express annonce « une circulation ferroviaire très fortement perturbée sur le territoire français. »

En France

Sur la ligne Coppet-Genève-Annemasse (L1-L2-L3-L4), l’offre est réduite « à un train toutes les 30 minutes entre 6 h et 22 h. » Et la communication du Léman express de préciser : « Pour les premières et dernières relations, des bus de substitution sont mis en place entre Chêne-Bourg et Annemasse. »

Sur la ligne Annemasse-Evian (L1), il n’y a « aucun train direct entre Coppet et Evian » mais les correspondances sont assurées à Annemasse. « Quelques relations sont assurées entre Annemasse et Evian, une offre routière complémentaire est mise en place. »

Sur les lignes Annemasse-Annecy (L2) et Annemasse-Saint-Gervais (L3), « aucun train ne circule au-delà d’Annemasse sur ces lignes. » Mais, « des bus de substitution sont mis en place. »

En gare d’Annecy lundi 16 décembre, il était impossible de prendre un Léman Express pour se rendre à Genève.
En gare d’Annecy lundi 16 décembre, il était impossible de prendre un Léman Express pour se rendre à Genève.

À Annecy, lundi 16 décembre, aucun train transfrontalier n’est parti. « Même si le lancement a eu lieu le 15 décembre, aucun Léman Express n’a circulé pour le moment » explique un agent SNCF en gare d’Annecy. Et aucun ne devrait partir le 17, ni le 18, et aucune information n’a été dévoilée pour les jours suivants.

Sur le site de réservation de la SNCF, il est d’ailleurs impossible de prendre un billet (voir notre capture d’écran). « On peut vous proposer de prendre un bus jusqu’à Annemasse, puis un train jusqu’à Genève, ou vous pouvez vous rediriger vers des bus régionaux qui vont en Suisse » assure l’agent. Une situation contraignante, avec une forte demande, face à laquelle les membres de la SNCF essayent de relativiser. « Je suis encore en vie, mais la période n’est vraiment pas évidente ».

Sur la ligne Annemasse-Vevey-Saint-Maurice (Re), « les gares de Lancy-Pont Rouge, Genèves-Eaux-Vives et Annemasse ne sont pas desservies. »

Sur la ligne Genève-Bellegarde (L6), la situation est plus compliquée. La communication du Léman express annonce ainsi :

– Train de 19h02 depuis Genève, gares non desservies : Pougny-Chancy (19h26) et Bellegarde (19h58).

– Train de 20h25 depuis Bellegarde, gares non desservies : Bellegarde et Pougny-Chancy (20h36). Départ de La Plaine.

– Train de 20h18 depuis Genève, gares non desservies : Pougny-Chancy (20h42) et Bellegarde (20h53).

– Train de 21h25 depuis Bellegarde, gares non desservies : Bellegarde et Pougny-Chancy (21h36). Départ de La Plaine.

En Suisse

Enfin, le territoire suisse reste préservé des perturbations. Sur les lignes Genève-La Plaine (L5) et Coppet-Genève-Chêne-Bourg (L1-L2-L3-L4), le Léman express annonce une « circulation selon l’horaire. »