Saint-Laurent : le raccordement au réseau d’assainissement collectif se poursuit

Pour raccorder le hameau Les Hésards au réseau collectif, une station de relevage a été créée.
Pour raccorder le hameau Les Hésards au réseau collectif, une station de relevage a été créée.

« Tout le monde n’est pas raccordable », fait comprendre le maire, Claude Bouquerand. « Il ne faut pas vouloir raccorder tout le monde à tout prix. On fait de très belles choses en raccordement non collectif », complète le président de la communauté de communes, Marin Gaillard.

Enedis aux abonnés absents ?

Pour se faire, un poste de relevage a été installé à proximité du passage à niveau de la gare. Pour le moment, il ne fonctionne pas, apprenait-on lors de la réception de chantier qui s’est déroulée lundi 16 décembre. Le président de la communauté de communes, Marin Gaillard a indiqué, un brin agacé : « Nous attendons toujours qu’Enedis viennent faire le raccordent électrique ! » De même, il a poussé un petit coup de gueule contre les entreprises qui ne respectent pas toujours les délais des chantiers. « Il ne faut pas oublier qu’il y a des gens qui habitent à proximité des travaux et que cela peut les énerver quand c’est trop long. »

Préserver l’eau

En tant que président de l’Agence de l’eau, le député Martial Saddier contribue financièrement à ce chantier, avec une subvention de 450 000 euros. « Notre mission à l’Agence c’est de renvoyer une eau la plus pure possible dans la nature. » Une ressource de plus en plus précieuse comme il aime le rappeler : « Avec le réchauffement climatique, l’eau tombe différemment. Il pleut beaucoup moins à l’automne qu’avant et l’été nous avons de plus gros orages… Malgré tout ça la qualité de notre eau s’améliore. Plus de 90 % de notre assainissement est aux normes. Grâce aux contrats de rivière, il n’y a plus de points noirs », a-t-il conclu

En chiffres

– Population de Saint-Laurent : 900 habitants

– 98 habitations de la commune raccordables au nouveau réseau d’eaux usées

– 4,5 km de canalisations posées

– 1 516 568,56 euros de travaux (50 % CCPR ; 25 % Département ; 25 % Agence de l’eau)

– 20 mois de travaux