Genève : toujours plus de demandes d’infirmiers et de revalorisation de la fonction

L'appel de personnel qualifié étranger se poursuit sur le Canton, car il y a insuffisamment de diplômés suisses.
L'appel de personnel qualifié étranger se poursuit sur le Canton, car il y a insuffisamment de diplômés suisses. - Photo DRK

Genève

La population vieillit, des maladies comme le cancer, le diabète ou les maladies cardiovasculaires augmenteront dans les années à venir. La prise en charge médicale et le besoin de soins ne cessent de croître. La pénurie de personnel soignant est connue depuis longtemps sur le canton et en Suisse. «  Chaque jour, il y avait une infirmière malade et elle n’était pas remplacée. J’étais très stressée au travail. Je rentrais nerveuse et je faisais passer ma frustration sur ma famille  », témoigne une infirmière en gériatrie. Trop peu de soignants sont formés et trop nombreux sont ceux qui quittent la profession, épuisés, après quelques années. Les soins ne peuvent être maintenus qu’à l’aide d’un nombre croissant de soignants étrangers.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite