Pourquoi l’aéroport de Genève entre dans une nouvelle dimension

L'aéroport international de Genève s'est engagé formellement en 2013 à ne pas prendre en charge simultanément plus de six avions dans l'Aile Est.
L'aéroport international de Genève s'est engagé formellement en 2013 à ne pas prendre en charge simultanément plus de six avions dans l'Aile Est. - Messager

Une journée test à l’aéroport international de Genève. 300 bénévoles ont servi de « cobayes » en novembre, pour tester la capacité d’accueil des voyageurs et la fluidité des déplacements dans la nouvelle Aile Est de ce terminal ultramoderne, à destination des vols gros porteurs. Essai concluant, puisque la nouvelle aile de l’aéroport sera inaugurée officiellement le 14 décembre prochain.

Près de cinq ans de travaux préparatoires

Intégralement financée par Genève Aéroport, l’Aile Est vise à améliorer l’accueil des passagers des vols continentaux et intercontinentaux, tout en répondant aux standards actuels. Elle remplace le pavillon gros porteurs, construit à titre provisoire en 1975 et aujourd’hui dépassé, sur un plan technique et environnemental. Avec un an de retard en raison de la pandémie, c’est un bâtiment avant-gardiste par sa durabilité et sa technologie qui est sorti de terre.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite