Télétravail des frontaliers : une révolution en marche

Le quotidien de Marjorie, de Saint-Cergues, a changé depuis le début de la crise sanitaire.
Le quotidien de Marjorie, de Saint-Cergues, a changé depuis le début de la crise sanitaire.

Du provisoire qui dure. Mercredi 8 décembre, l’accord amiable sur le télétravail des frontaliers, en vigueur depuis le 13 mai 2020, était une nouvelle fois prolongé, cette fois jusqu’au 30 juin 2022, alors que la cinquième vague bat son plein. Durant au moins un semestre supplémentaire, les salariés frontaliers vont pouvoir continuer à travailler à domicile à volonté, sans conséquences sur les charges sociales de leurs entreprises et leur régime d’imposition. Ce ne sont pas Marjorie et Fabrice qui vont s’en plaindre. Depuis l’accélération du télétravail, favorisé par la crise sanitaire, leur vie a changé. En bien.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite