Meyrin : Joker sort de sa retraite pour flairer de l’héroïne

Même retraité, Joker flaire l’héroïne dissimulée dans un bosquet.
Même retraité, Joker flaire l’héroïne dissimulée dans un bosquet.

Vendredi 4 octobre, dans l’après-midi, Joker (chien policier à la retraite depuis fin juillet 2019) est en promenade à la rue des Lattes à Meyrin, avec son maître.

Un odorat toujours à l’affût

Ce qui était un jeu dans sa carrière ne l’est pas moins à la retraite. Son odorat toujours à l’affût, Joker s’engouffre dans un petit bois situé à proximité de la rue et, quelques instants plus tard, déterre fièrement un sac plastique qu’il désigne à son maître par des aboiements.

Près de 100 grammes d’héroïne

Caporal à la brigade des chiens, ce dernier découvre 97,8 grammes d’héroïne conditionnés pour la vente. Il remet cette belle prise à sa brigade, sans pouvoir évidemment attribuer cette découverte au dossier « états de service » de Joker. Un bon conducteur de chien de police ayant toujours sur lui un jouet et des croquettes, il va de soi que Joker a été récompensé comme il se doit.

70 kilos par an

Annuellement, les chiens de la brigade permettent la découverte d’environ 70 kilos de stupéfiants de tous types, lors de patrouilles et de quêtes de stupéfiants. Les saisies dites « aléatoires » sont acheminées dans les locaux de la brigade, soit pour être détruites, soit pour être utilisées dans le cadre de la formation des chiens de police.