Le boom des applis de méditation

Les applis de méditation, de relaxation se pultiplient en ligne. A vous de choisir et d’en profiter.
Les applis de méditation, de relaxation se pultiplient en ligne. A vous de choisir et d’en profiter. - Omid Armin : Méditer avec Petit BamBou

Vous avez certainement entendu parler de Petit BamBou, Calm, Mindful Monday, Feel good days… des noms évocateurs pour ces applis de méditation libre ou guidée qui promettent plus de calme et de sérénité. La proposition du jour sur Petit BamBou ? « interconnexion », une séance de 12 minutes offerte pour ressentir les bienfaits avant de s’abonner.

Il est 10 h 04, je coupe la musique, j’enfile mon casque pour être encore plus connectée. Une voix féminine, douce et grave à la fois, me propose de m’extraire un instant et de me poser sur le souffle. Je ferme les yeux, j’inspire, j’expire. Je suis son mouvement depuis les narines, la gorge, la cage thoracique. La voix m’invite à ressentir. Simplement. Si l’esprit s’échappe, on le rattrape et on se recentre sur le souffle. Revenir à soi. De courts silences ponctuent cette méditation.

Et puis, la voix me dit que la table sur laquelle je rédige actuellement cet article est née des échanges entre la nature, les hommes et les routes pour la transporter… et là, mon esprit s’emballe. Oui, cette table en bois a bel et bien une histoire. Et je connais son histoire. Enfin je l’ai souvent imaginée. Elle en a entendu des revendications syndicales dans les années 80, avant de passer plusieurs décennies dans un garage. Elle en a même gardé des traces indélébiles, des mots, des dessins que j’ai finis par recouvrir d’une belle peinture marron bien mate. Moi, je sais qu’elle vibre toujours de cette énergie. Mais là, je m’égare. Quoique. J’ai réussi à m’interconnecter avec le passé, dans un lien de réciprocité. C’était bien l’objet de cette méditation, non ?

Encore 6 minutes. Je me reconcentre. J’essaie de faire abstraction du jardinier qui souffle les feuilles au loin. Et je revisite mon corps par la pensée. Là, je retrouve les sensations de relaxation de mes séances de yoga. Shavasana. La posture du cadavre. Au final, une séance un peu bavarde, mais qui m’a confortée dans cette conscience de notre interconnexion à soi, aux autres, aux objets et au monde. Le tintement d’un bol chantant tibétain met fin à la pratique. Namasté.

Une application également accessible sur ordinateur ou tablette : www.petitbambou.com