Billiat : pourquoi Valentine et Damien ont choisi l’accouchement à domicile

Damien, Valentine et la petite Rubine, le jour de notre visite.
Damien, Valentine et la petite Rubine, le jour de notre visite.

Depuis les années 1960, après des siècles de loyaux services, les sages-femmes, accoucheuses et autres matrones ont été mises au ban de la mise au monde des bébés. Finis, ou fortement découragés, les accouchements à domicile.

La pression du monde hospitalier

L’Etat, la médecine, ont fortement poussé, voire quasiment obligé les parturientes à passer par la case maternité et l’accouchement médicalisé. Cela au détriment de l’accouchement dit physiologique, sous le toit familial. Question de gérer les risques, de contrôler, de planifier les naissances, de promouvoir la péridurale, de faire travailler les médecins et tourner les hôpitaux…

Mais – chassez le naturel – toutes les femmes enceintes ne sont pas convaincues de la pertinence du modèle majoritairement imposé par la société. Valentine, avec l’assentiment de Damien, son compagnon, fait partie de ces dernières.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite