Simodec : la vallée de l’Arve vue par 2 décolleteurs étrangers

Michael Randler travaille pour la société allemande WTO, présente pour la troisième fois au Simodec, à La Roche-sur-Foron.
Michael Randler travaille pour la société allemande WTO, présente pour la troisième fois au Simodec, à La Roche-sur-Foron.

Ils viennent de Suisse, d’Allemagne, d’Angleterre ou encore d’Italie. Il y a même des exposants dont la maison-mère est basée en Inde ou en Australie. Tous viennent au Salon international de la machine-outil et du décolletage (qui se tient à La Roche-sur-Foron jusqu’au 11 mars) pour son rayonnement qui en fait un événement unique en Europe en la matière.

La vallée de l’Arve, « un truc unique »

Michael Randler se souvient de sa première fois dans la vallée de l’Arve, qui concentre plus de 600 entreprises de décolletage, alors qu’il vient dans la région depuis 2008. « Longer la route et ne voir que des bâtiments avec écrit « Décolletage », c’est impressionnant et particulier. C’est un truc unique d’avoir autant de petites entreprises similaires dans une seule vallée », loue le responsable du bureau d’études de l’entreprise allemande WTO, forte de 280 employés. C’est à lui que revient l’honneur de représenter sa société au Simodec, tout simplement car il parle très bien français. Marié à une Française, il vit en Alsace et travaille à Ohlsbach, dans le Baden-Wurtemberg, à 40 km de Strasbourg. WTO coopère avec Utilis, basée à Thyez et qui vend ses produits, notamment des porte-outils fixes de précision pour centres de tournage, en Haute-Savoie. « C’est le troisième Simodec où l’on a notre propre stand. On juge que c’est important car il y a, ici, beaucoup de potentiels clients pour nos produits. »

Vidéo : le Simodec vu par Dominique Girardin, patron de Yerly

La vallée de l’Arve et le Jura suisse ont beaucoup en commun

La démarche est la même pour les Suisses de Yerly, une petite société d’une vingtaine d’employés à la recherche de nouveaux marchés, et basée à Délémont, dans le canton du Jura. Elle propose des moyens de serrage et des pré-règleurs et fournit Tornos. Pour son patron, Dominique Girardin, le dépaysement fut moins net en découvrant la vallée de l’Arve pour la première fois. Et pour cause : « Cela ressemble beaucoup à notre région du Jura suisse, où il y a beaucoup de décolleteurs, un peu les mêmes entreprises. C’est aussi un berceau de l’horlogerie alors nous avons le même tissu industriel. » Avec tout de même moins de diversification. Et leurs clients haut-savoyards ont bien fait les choses, puisque ce sont eux qui ont conseillé à Yerly de venir exposer au Simodec, qui est plus que jamais un événement incontournable pour les entreprises spécialisées dans le décolletage et l’industrie de la mécanique de précision. Qu’elles viennent de la vallée de l’Arve, d’ailleurs en France, ou de l’étranger donc.