Pourquoi certaines voies de Thonon restent délabrées depuis plusieurs années?

De nombreux chemins perpendiculaires aux grands axes demeurent dégradés depuis plusieurs années.
De nombreux chemins perpendiculaires aux grands axes demeurent dégradés depuis plusieurs années.

Pour rejoindre le centre-ville depuis le quartier du Pillon à Thonon, il est possible d’emprunter une succession de petites rues résidentielles. Les chemins de Mireille, de Froid-Lieu ou encore Jean-Moynat présentent l’avantage de la tranquillité par rapport à la roulante avenue du Général-de-Gaulle. En empruntant ces voies, piétons et cyclistes doivent toutefois slalomer entre les trous, certains en formation, d’autres déjà bien creusés depuis plusieurs années. Des passants finissent par se demander si la Mairie attend un accident pour se décider à entretenir ces rues. La réponse risque de les surprendre : ce n’est pas à elle de le faire.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite