Annecy: la police met fin à un atelier musical trop bruyant à l’école d’art

Depuis le commissariat d’Annecy, la musique diffusé à l’école d’art se faisait entendre.
Depuis le commissariat d’Annecy, la musique diffusé à l’école d’art se faisait entendre. - Photo d’illustration

Mardi 22 mars, vers 21 heures, la police d’Annecy a dû intervenir dans les locaux de l’École Supérieure d’Art Annecy Alpes (ESAAA) pour mettre fin à un tapage nocturne.

En effet, une cinquantaine d’étudiants avaient sorti huit grosses enceintes sur la terrasse de l’établissement pour y diffuser de la musique qui a fini par incommoder le voisinage.

Arrivés sur place, les policiers ont découvert que l’un des responsables, présent lors de cette fête, n’avait demandé aucune autorisation. Ce dernier a donc été verbalisé.

Un atelier de recherche et de création radiophonique

Pour Stéphane Sauzedde, le directeur de l’établissement d’enseignement, il s’agissait d’un « atelier de recherche et de création radiophonique où tous les mardis, un groupe d'étudiants travaille avec des enseignants sur de la production sonore et musicale ». Un atelier « inscrit dans nos maquettes pédagogiques, compte dans la formation des étudiants concernés ».

Le temps que quelques instants, les basses auraient été un peu pénibles pour l’entourage.