Accro à mon Smartphone oui, mais je me soigne !

Accro à mon Smartphone oui, mais je me soigne !

Vaste sujet que notre relation avec cet outil qui nous rassure autant qu’il nous agace, un doudou pour adulte qui permet d’avoir dans le creux de sa main sa famille, ses amis, son travail, son épargne, sa santé, le chauffage de sa maison et les gossips… Une source d’angoisse et de plaisir avec un sentiment (allez, ne mentez pas) d’omnipotence prépondérant. Arrêtons ses chimères numériques ! Stop au scroll à la mer, la plage, la montagne, dans la salle d’attente, voire aux toilettes… le doigt moite dansant frénétiquement sur votre écran. Libérons-nous de ce diktat 2.0 en trois leçons !

1 – Le ménage

Première résolution : on efface les applications chronophages, un moindre mal nécessaire en début de ce programme « Détox Mobile Flash ». Allez hop ! Un post sur ses pages Insta, Facebook, un mot sur votre profil WhatsApp et une petite vidéo sur son compte TikTok pour un petit adieu momentané à la toile. Compte tenu du contexte sanitaire, les apps LinkedIn pour le travail et Tinder pour sa vie personnelle sont autorisées mais à utiliser avec par-ci-mo-nie.

2 – L’utilisation contrôlée

Étape cruciale, c’est à vous que revient ce rôle de modérateur, seule votre volonté compte ! On se fixe une dose de shoot journalière et on s’y tient : 30 minutes par jour est une bonne dose pour commencer. Comme évoqué, LinkedIn et Tinder sont autorisés… à base de « un petit tour et puis s’en vont ».

Adoptez la technique imparable dite du « chrono » : délimitez un temps imparti avant d’ouvrir votre app et lancez le chrono. Je vous conseille de vous infliger une punition si vous dépassez le temps fixé. Cela peut-être 20 abdos pour 5 minutes de dépassement ! Eh oui, on n’a rien sans rien et au pire… vous aurez un ventre plat !

3 – Allô, comment vas-tu ?

Souvenez-vous que passer un coup de fil fait bien plus plaisir qu’un like sur un post ou un petit coucou en passant sur Messenger. Reprenons l’habitude de partager du temps de qualité avec notre entourage. Un concept désuet résumé en une phrase par la célèbre philosophe américaine Christina Aguilera : back to basics !