« Plus on roule, plus on gagne en précision et en confiance »

Une voiture Lamera, sur le circuit de Jérez, l’an passé. ©Grégory Cavazzini, motorsport photography
Une voiture Lamera, sur le circuit de Jérez, l’an passé. ©Grégory Cavazzini, motorsport photography

Quels sont les objectifs de l’équipe et vos objectifs personnels ?

Nous souhaitons continuer à donner du plaisir aux pilotes et aux invités, être encore plus performants et enfin, gagner le championnat dans les catégories, en Laméra cup et en Ligier European Series (série de courses avec les voitures de la marque Ligier, Ndlr), mais aussi sur d’autres courses internationales, comme les 24 h Series (à Dubaï, Cotta aux Etats-Unis et Portimao au Portugal).

Personnellement, j’ambitionne de disputer la saison complète et de renouveler les podiums. Je veux viser le titre dans ma catégorie.

Quel rythme d’entraînement avez-vous suivi ?

J’ai pu rouler, à Magny-Cours, en fin d’année, sur une journée privée, afin de garder les réflexes et continuer à chercher le bon rythme sur cette piste. J’ai pu acquérir du roulage supplémentaire, chose qui n’est pas négligeable en sport auto. Plus on roule, plus on gagne en précision, en confiance et en expérience.

Sinon, j’essaie de rester en forme, en faisant du VTT pour le cardio, du karting, pour les réflexes.

Une course d’endurance, en Lamera, c’est physique. Il fait très chaud dans la voiture et le rythme est soutenu. Un relais dure, au minimum, 45 minutes, jusqu’à 1 h15, l’équivalent d’un plein d’essence. Suivant le règlement de course, un pilote peut enchaîner un double relais. Mais ces dernières semaines ont aussi été rythmées, entre le travail et la recherche de partenaires.