Genevois : la baisse de l’offre fait s’envoler les prix des biens immobiliers disponibles

Une pression immobilière qui ne faiblit pas, dans l’ensemble du territoire du Genevois.
Une pression immobilière qui ne faiblit pas, dans l’ensemble du territoire du Genevois.

Un fait est incontestable pour les agents immobiliers, qui opèrent sur le territoire : les biens immobiliers se vendent de plus en plus rapidement, qu’il s’agisse d’un logement collectif ou individuel. «  En 2019, si le bien était estimé correctement, on pouvait espérer le vendre en trois mois environ. Mais cette moyenne est désormais abaissée à 3 semaines, à partir de la mise en vente sur le marché !  », estime Jure Banovic, agent immobilier à Reignier-Esery depuis une vingtaine d’années. «  Cette baisse de l’offre fait que l’on doit être davantage réactif quand un bien est sur le marché. Ce déséquilibre entre l’offre et la demande motive à avoir des prix plus hauts, et même des biens qui peuvent sortir sans négociation de la part de l’acheteur  », constate Ludovic Jean, agent immobilier aux Clefs du Genevois.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite