Les logements d’urgences,une solution?

Pour l’instant, 15 boutons ont été donnés à l’association NPNS. En fonction des besoins, ce chiffre pourrait augmenter.
Pour l’instant, 15 boutons ont été donnés à l’association NPNS. En fonction des besoins, ce chiffre pourrait augmenter.

Dans la lutte contre les violences conjugales, les logements d’urgences sont parfois le début d’une solution. «  Au cours de l’année 2021, nous avons eu 60 demandes de relogement, explique Margaux Pradon, directrice de l’association. On connaît la situation tendue dans le Pays de Gex et les difficultés pour trouver un logement. Parfois, des femmes restent au domicile familial puisqu’elles n’ont pas de lieu où aller.  »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite