Annecy : Moulay-Driss Ouhmid condamné à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Marianne Chèze

Jugé pour le meurtre de Marianne Chèze, Moulay-Driss Ouhmid a été condamné à 22 ans de réclusion criminelle, vendredi 1er avril 2022, par la cour d’assises de la Haute-Savoie.
Jugé pour le meurtre de Marianne Chèze, Moulay-Driss Ouhmid a été condamné à 22 ans de réclusion criminelle, vendredi 1er avril 2022, par la cour d’assises de la Haute-Savoie.

Moulay-Driss Ouhmid, 47 ans, a été condamné à 22 ans de réclusion criminelle vendredi à Annecy pour le meurtre de sa compagne, dont le corps avait été retrouvé le 18 août 2019 dans une valise, rangée dans le coffre de sa voiture.

Dans son verdict, la cour d’assises de la Haute-Savoie l’a reconnu coupable d’avoir volontairement donné la mort à Marianne Chèze, 37 ans, avec qui il avait eu deux enfants, à l’époque âgés de 6 et 9 ans, qui se trouvaient à l’arrière du véhicule au moment de son interpellation à Doussard, près du lac d’Annecy.

« Vous ne lui avez laissé aucune chance »

La victime est décédée dans la nuit du 16 au 17 août 2019 dans son appartement d’Annecy « à cause de son téléphone », a pointé au moment de réquérir 25 ans de réclusion criminelle l’avocat général Pierre Filliard, qui y voit « la clé de cette histoire ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Pour suivre l'info locale en continu, je m'abonne !
J'en profite