Chevrier : une commune au pied du Vuache, tombée dans les pommes il y a 70 ans

Dans les années 1900, une vue du village de Chevrier, avec la chapelle Saint-Joseph, datant du XIVe siècle.
Dans les années 1900, une vue du village de Chevrier, avec la chapelle Saint-Joseph, datant du XIVe siècle.

Appelée Chivriacum dans les manuscrits du XIVe siècle, la commune de Chevrier est située sur piémont oriental du Vuache, en face du fort l’Écluse. Son territoire s’étend des crêtes de la montagne, au Rhône. Au fil des siècles, la commune a connu plusieurs occupations, comme en témoignent des vestiges datant du néolithique (-8000 ans avant J.-C.), trouvés dans la grotte de Barme, ou la statuette d’un Bacchus en bronze, découverte lors de la construction en 1870 de la route du pont Carnot. Cet ouvrage d’art fut réalisé par Sadi Carnot, ingénieur en chef des ponts et chaussées de Haute-Savoie, qui entamera ensuite une brillante carrière politique : élu président de la République en 1887, il sera assassiné en 1894 à Lyon par l’anarchiste italien Casério.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
Je profite de l'offre de Noël pour suivre l'actu en continu
J'en profite